A l'Ombre des Ondes
siestes audio-parlante

CD
label : empreintes DIGITALes

CD de la semaine Mouvement & Gaîté Lyrique
Lire la Chronique de Cathy Heyden
 

 

« Trois pièces à écouter au casque. 'Méridienne allongée' (2011), 'Récit de rêve' (2011), 'Méridienne inclinée' (2011). Kristoff K.Roll a le sens de la dramaturgie, de la poésie, du sublime. Avec son précédent opus publié chez empreintes DIGITALes, Corazón Road, le duo nous avait propulsés dans un voyage en plein cœur de l'Amérique centrale. Cette fois c'est dans le monde de l'intime que s'inscrit le périple, faisant entrer l'auditeur dans un monde trouble à la temporalité floue. On y entend des personnages nous racontant leurs rêves parfois loufoques, confus, évanescents, toujours colorés, offrant un accès à des parcelles d'histoires englouties. Au sein de ces fables allégoriques se trouvent également quelques longs moments purement texturaux lentement développés, plongeant l'auditeur dans un brouillard en contrepoint introspectif à la narrativité. Une fois de plus, le duo formé par Carole Rieussec et J-Kristoff Camps nous fait entrer dans un univers poétique puissant … en bordure de langages. A l’Ombre des Ondes s’écoute entre deux (in) consciences. »

« Intégrateur de structures, inventeur de représentations, le rêve est donc beaucoup plus « logique » qu’affectif, dans la mesure où les émotions apparaissant dans le rêve sont soumises à sa dynamique spécifique, qui est de représenter de la pensée abstraite. » 
                                                                                         Tobie Nathan

Les siestes audio-parlantes adviennent dans un lieu propice à l’imaginaire, elles sont des compositions instantanées issues du paysage pour 80 corps allongés reliées entre eux par un dispositif de 80 casques.
Le Jardin du château à Castries, La Cour de l’ancien manège à La Chaux de Fonds, la Friche de la belle de mai à Marseille, les bords du lac de Neuchâtel à Estavayer-le-lac, l’Esplanade du Peyroux à Montpellier, l’Amphithéâtre de Grand, le trottoir devant le Musée FujaK d’Avignon, le jardin du centre Pompidou à Metz, le pied des immeubles dans le quartier Bellevue et le quartier des Dervallières à Nantes, le Domaine de Kerguéhennec à Bignan, … sont parmi les lieux de présentations de ce projet « contextuel ».

Ces deux siestes, fixées en studio, pièces électroacoustiques, explorent une musicalité singulière pour une posture d’écoute « inclinée ». La musique se crée entre l’état éveillé et l’endormissement suscité par les récits de rêves et leurs résonances, dans cet état modifié de la conscience.

Prolongeant l’écriture des sons « anecdotiques » de leurs précédentes œuvres éditées (Corazón road, Le petit bruit d’à coté du cœur du monde, Des travailleurs de la nuit, à l’amie des objets, ..) Kristoff K.Roll déplace la tension de la dramaturgie sonore vers la perception d’un glissement intérieur.

 
retour A l'Ombre des Ondes - Projet In-situ